Numero d'appel

05 47 74 54 30

Rachat de crédit » Prêt immobilier

Rachat de credit hypothecaire

Demande de rachat de crédit en ligne

Nom

Télephone

E-mail

Code postal

Ville

Comment optimiser son rachat de prêt immobilier ?


Réaliser un rachat de crédit comprenant un bien immobilier, c’est un rachat de crédit immobilier ou un rachat de prêt immobilier. Lorsque cette opération est garantie par une hypothèque, il s’agit alors d’un rachat de crédit hypothécaire. Afin que ce procédé s’avère rentable pour l’emprunteur, certains critères doivent être pris en considération. La renégociation de crédit exige en effet une certaine expertise. Enfin, l’emprunteur doit se fixer des objectifs clairs dans tout ce processus.


Le rachat de crédit hypothécaire.


En règle générale, un rachat de crédit est effectué lorsque le débiteur a besoin d’argent liquide ou qu’il veut éviter de tomber dans le surendettement. Dans le cas présent, il s’agit d’un emprunteur qui possède (ou qui est en voie de posséder) un bien immobilier. Ce bien immobilier -maison, terrain, logement- fera alors l’objet d’une hypothèque pour garantir le rachat de crédit. Bien entendu, avant de procéder à cette démarche, le débiteur aura demandé à sa banque la possibilité d’obtenir une rallonge d’échéance ou encore un allègement du remboursement mensuel.

Comme en général, la banque n’accepte pas, parce que cela réduit l’argent qu’elle perçoit, le débiteur passe à un autre établissement financier au moyen du rachat de crédit. Dès lors, il utilisera l’hypothèque de son bien immobilier pour garantir le nouvel accord passé durant le rachat de prêt immobilier. A noter qu’une expertise évaluera le bien fourni en garantie : il faut que sa valeur couvre le montant du rachat de crédit. Un exemple : pour une maison évaluée à 100 000 euros, il devient tout à fait possible de recourir à un emprunt de l’ordre de 70 000 euros.


La renégociation de crédit.


La démarche est sensiblement la même ici, mais il faut savoir que le débiteur n’aura pas de frais à payer : en effet, l’établissement de crédit qui va procéder au rachat de crédit va inclure une bonne partie des frais (dossier, assurance, etc.) dans le contrat. Concrètement, le débiteur renégocie pour obtenir un taux de remboursement en conformité avec ses besoins. Il peut s’agir d’un rachat de crédit sur un bien immobilier hypothéqué lors du tout premier emprunt. Dès lors, il faut prévoir la mainlevée de la première hypothèque ainsi que l’hypothèque effectuée par la nouvelle banque. Ces opérations entrainent en particulier des frais de notaire.

Cette démarche est intéressante lorsqu’elle remplit trois critères, à savoir, une différence de 0,5% au minimum entre les deux prêts, ensuite un montant restant dû d’au moins 100 000 euros sur le capital, et enfin, qu’il reste encore une durée longue de l’échéance (minimum 10 années). Dans cette opération, le débiteur peut engager des sommes d’argent pour valoriser son bien immobilier (travaux, rénovation, etc.).